• Customer Support 450-443-1333
  • admin@garagelafinesse.com
24
Oct

Au sein de notre atelier, nous voyons trop peu de client s’intéresser à leur climatisation en hiver sous prétexte qu’ils n’en ont pas besoin, qu’elle consomme trop, qu’ils n’ont pas le temps de l’entretenir, ou tout simplement parce-qu’ils ne connaissent pas vraiment ce qu’est, la climatisation.

Pour la plupart des conducteurs, elle est utile uniquement l’été. Hors il faut savoir qu’elle est très utile en hiver.

La climatisation, souvent appelé Air conditionné, était longtemps réservée aux modèles luxueux dans les pays chauds. Il faut noter qu’il existe tout de même une différence entre les deux : L’air condi­tionné est un mélange d’air réchauffé ou refroi­dit par le moteur et l’air exté­rieur. Il ne baisse pas la tem­pé­ra­ture en des­sous de celle de l’extérieur et fonc­tionne comme un ven­ti­la­teur dans un salon.

La cli­ma­ti­sa­tion désigne un sys­tème qui per­met de des­cendre la tem­pé­ra­ture en des­sous de la tem­pé­ra­ture exté­rieure à l’aide d’un com­pres­seur. On peut ainsi avoir 20°C à l’intérieur de la voi­ture tan­dis qu’il fait 40°C à l’ombre. La fraî­cheur est donc dans tout l’habitable contrai­re­ment à l’air conditionnée.

L’air conditionné est de nos jours sur la grande majorité des véhicules neufs. Instrument de confort mais aussi de sécurité, il est désormais disponible sur tous les modèles quand il n’est pas directement proposé en série. Pour se différencier, les modèles hauts de gamme sont désormais équipés de systèmes d’autorégulation très précis qui permettent même parfois d’ajuster la température pour chaque passager (climatisation bi-zones, tri-zones). S’il existe plusieurs systèmes de régulation (manuelle ou électrique), l’air conditionné repose sur un système relativement simple.

Les étapes de circulation de ce gaz réfrigérant

Fonctionnement sommaire

Lors de fortes chaleurs et de circulation sous le soleil, une pompe à chaleur actionnée par le moteur absorbe les calories excédentaires, de l’air entrant ou de l’air intérieur (position recyclage).

Un compresseur rotatif entraîné par un jeu de poulies, courroie, comprime un fluide caloporteur. La poulie du compresseur est munie d’un embrayage permettant la mise à l’arrêt du compresseur.
Le fluide comprimé mais chaud, passe dans un radiateur (appelé « condenseur »), situé généralement à côté du radiateur afin d’en évacuer le maximum de calories. Le condenseur est souvent muni d’un ventilateur qui force un courant d’air, augmentant ainsi le rendement de l’échangeur.

Le fluide comprimé, refroidi et filtré par la « bouteille déshydratante » passe dans l’habitacle, direction un détendeur qui donne directement dans l’évaporateur, le fluide se vaporise alors en absorbant des calories. L’air extérieur ou interne, propulsé par un ventilateur en passant au travers de ce radiateur transmet ses calories au fluide caloporteur, qui retourne au compresseur.
Le système peut bénéficier d’une régulation et d’une répartition plus ou moins sophistiquées assurant un plus grand confort au conducteur et aux passagers. Cette amélioration du confort du conducteur contribue à l’amélioration de sa concentration et donc à la sécurité.